Haine cordiale

Aujourd’hui je me ferais bien la gueule, vraiment. Mais le truc c’est que j’ai toujours détesté déjeuner seule, il faudra donc que je fasse avec. Quelle plaie. Heureusement, l’essence même de mon travail, une des raisons pour pour lesquelles je vais au bureau pour tenir Marcel dans mes bras – décidément, que deviendrais-je sans lui – c’est […]

Lire plus