Fantaisie plus trop militaire

Et voilà, ça devait (enfin !) arriver, et ce n’est pas seulement parce que ça doit être un mariage de raison : j’ai cessé de râler après Rienzi. Certes, cet opéra néo-classique plus que romantique a des accents parfois pompiers et des ploums-ploums trop italiens pour réussir à me replonger dans l’atmosphère de mes Wagner préférés. Mais.

Mais voilà, il n’est pas que stylistiquement difficile à cerner. Et c’est une musique dans laquelle on trouve des moments de grâce. Je citais l’autre jour la prière de Rienzi au début du Vème acte. Aujourd’hui, émue par les prestations de notre Géraldine Chauvet dans un de ces fameux rôles « travestis » (on trouve régulièrement dans l’histoire de l’opéra des rôles de jeunes hommes chantés par des femmes), je reprends et partage avec plaisir une dose de ce très bel air d’Adriano (encore une prière, à vue de nez) qui est du genre à « te mettre les poils », comme on dit. J’en frissonne.

Gerechter Gott, un des bonheurs de l’Acte III du Rienzi de Wagner, à démarrer de préférence avec un mouchoir à 2’26.

2 commentaires sur « Fantaisie plus trop militaire »

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.