Fantaisie plus trop militaire

Et voilà, ça devait (enfin !) arriver, et ce n’est pas seulement parce que ça doit être un mariage de raison : j’ai cessé de râler après Rienzi. Certes, cet opéra néo-classique plus que romantique a des accents parfois pompiers et des ploums-ploums trop italiens pour réussir à me replonger dans l’atmosphère de mes Wagner […]

Lire plus