Un petit dernier pour la route

Cher Wynton Marsalis,

je sens que ça va être un plaisir et un honneur de faire ta connaissance et de terminer cette saison 2011/2012 au festival Jazz in Marciac avec toi. Même si tu aurais pu avoir la bonté de nous pondre des partitions d’été et de flemme, des trucs fastoches avec des rondes et des mesures à compter, et pas des pages entières qui nécessitent des mains pleines de doigts et des yeux shootés aux bémols. Sans rancune, va.

2 commentaires sur « Un petit dernier pour la route »

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.