Le blockbuster qui tonne

(oui, pardon, elle est facile mais en tant que médaille d’or intergalactique de la flemme, je ne me voyais pas passer à côté).

Aujourd’hui on va parler badaboum. En fait non, ça serait plutôt un truc à cheval entre le broum et le chtonk, pour être exacte, ce bruit à la mode qui est devenu le cri du blockbuster.

Si si, je suis sûre que tu vois : le machin percussif trop fort qui rend sourd et qui accompagne systématiquement les zappings de plans dans les bandes annonce de toutes les bouses explosives du moment. Ce qui donne au final une image conçue comme un son uniforme et violent, un truc qui attaque tes sens en permanence, gommant tous les reliefs à force de te faire sursauter et cligner à chaque seconde… voilà ce que ça pourrait être, aplliqué à 2001: l’Odyssée de l’espace, par exemple.

Et bien ce p… de phoque de choc sonore remplace carrément la bande-son dans le dernier opus de la chauve-souris ! Pas désagréable le dernier Batman, au demeurant (juste que c’est un peu étrange que le héros soit à ce point dispensable dans son propre film, passons), mais ce bruit, omniprésent au point d’en être devenu la « musique » m’a profondément insupportée. Un thème, ou une mélodie, visiblement c’était trop demander, la preuve :

Les vidéos Vodpod ne sont plus disponibles.

Mais à part ce « rendez-nous Danny Elfman », j’ai plutôt passé un bon moment de détente estivale décérébrée mais pas trop (mais la compagnie y était sûrement pour quelque chose). Et j’ai un peu ri aussi, parce qu’en général quand le héros met sa langue dans la bouche d’une fille, c’est amené et prévisible, alors que là (je vais éviter de spoiler à coup de détails) c’est n’importe-quoi-WTF en diable.

Pas grave, allez : pour me consoler du vilain boucan, j’ai entendu passer pendant la scène du bal un brin de Ravel, et pas du plus sale, à savoir la Pavane pour une infante défunte, un bijou si précieux que j’en ai oublié d’écouter le dialogue au moment où il est apparu.

Pour conclure en queue de poulet et pour arrêter de grincher en mode vieille conne et parce que c’est l’heure du gargouillis, j’envoie la variante réjouissante de film d’action du jour. Robocoq.

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.