Nuits russes dans les jardins d’Espagne

Et hop, c’est reparti. Pas trop loin, pas trop longtemps, juste le temps de se régaler un peu sous le soleil d’Andalousie de deux concerts aux programmes (ose-je le dire ?) complètement jouissifs.

Pour le lieu, magique s’il en est, ça se passera au cœur des jardins de l’Alhambra à Grenade. En zoomant sur le A du plan, on voit bien la cour ronde du Palais Charles Quint qui deviendra dès demain soir notre bureau pour quatre jours. Oui, je sais, la vie est dure.

J’espère trouver le wifi temps de m’extasier plus avant sur la musique, mais outre Shéhérazade, nous aurons l’immense plaisir de rejouer la musique de Prokofiev pour l’Alexandre Nevski d’Eisenstein (oui, déjà-vu, mais comment s’en lasser !). Et avec les répétitions, ça se précise, j’ai toujours et encore un faible pour l’ambiance de film d’horreur glauque et dramatique à deux balles badine et légère du mouvement intitulé Les croisées sous Pskov. Prépare tes tripes, fronce les sourcils et clique si tu l’oses.

2 commentaires sur « Nuits russes dans les jardins d’Espagne »

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.