White noise

Enfin du rien. Enfin aucune échéance pendant quelques jours, à part celles que je me fixerai pour moi-même parce que j’en ai envie. Enfin du vide, juste habité à chaque fenêtre laissée ouverte dans mon esprit (à savoir très souvent, rabâcher une partition pendant trois semaines, ça a un prix) par le fantôme de mon opéra […]

Lire plus