Ceci n’est pas une lip daube

Bonheur de ma sortie de sieste (enfin réussie)(trois tours sur moi-même de joie), la performance d’acteur de Jimmy Slonina pour sa version aussi réjouissante qu’effrayante de I Put A Spell On You, de Screamin’ Jay Hawkins.

Lire plus

La face cachée de la nouille

Si toi aussi tu aimes encore te raconter des aventures en rêvassant sur ton assiette, et si un petit rien du tout t’ouvre les portes d’un zoo imaginaire entier. Si toi aussi tu as encore un peu 8 ans et demi…(n’est-ce pas, Des fraises et de la tendresse ?) No Noodles de Tyler Nicolson

Lire plus

Little (gold) finger

C’est fou comme une radio de l’auriculaire, de face, ça passe bien, limite ça fait chic et timburtonnesque, avec la bagouze. En revanche, de profil, ça prête à confusion, non ? Je sais, j’ai triché, le levé le doigt. Mais l’essentiel dans cette nouvelle (et dernière, je le veux) gourderie du moment *, c’est que […]

Lire plus

Effet post prequel

Depuis que je suis restée perplexe devant Prometheus, j’ai furieusement envie de revoir (les) Alien. Et ça ne s’est pas arrangé quand j’ai découvert que les Frères Jacques, eux aussi, étaient fans. Sans rire, il est pas choupinet le monstrou à sa mémère dans son collant, hein ?

Lire plus

Mauvais sens

Parfois, souvent, très souvent, ou constamment en fait, mon immuabilité m’agace. Mes ornières, mes parcours fléchés et mes réflexes me saoulent, et il arrive fréquemment que ce que je prends pour du bon sens ne me mène pas aux bonnes choses de la vie (ne sortons pas les mouchoirs, hein, c’est pas tous les jours […]

Lire plus

La daube artistico-soporifique du dimanche

Il est plutôt de bon ton et branchouille de s’extasier sur les somnifères la musique de Sigur Rós. J’ai essayé, je le jure, j’ai même un CD que j’ai acheté et tout, hein. Et bien rien n’y fait, la production de ce groupe islandais m’ennuie. Sauf quand elle me fait rire, ce qui est le […]

Lire plus

Moi vouloir moi

De la lassitude d’un état d’épuisement post-viral sans fin. Du profond désir de frétiller, pétiller, légèreter, voleter, énergiser et rafraîchir de nouveau, comme à mon habitude. Parce que tu vois, il suffit parfois d’un peu d’air pour tout changer : par exemple, ici à Toulouse, si tu enlèves Dom à Pérignon, tu te retrouves avec une […]

Lire plus

Fouich, zip, crac, blong, etc

De la bizarrerie d’un planning passé de la densité la plus totale, avec heures sup’ à la maison obligatoires, invasion parentale et apprentissage quasi par cœur de trois heures et des grosses brouettes de musique germano-teutonne à… l’attente. Car nos représentations de Tannhäuser sont très dispersées (mais on n’a pas le choix, sinon on risque […]

Lire plus

Draw a map

Histoire de changer un peu du violon mal joué par des dindes sautillantes avec des goûts de ch…impanzé, une pièce signée Haushka et Hilary Hahn. C’est pas le style répétitif plutôt facile qui me parle ici (ça donne des vacances à mes oreilles), c’est plutôt le support visuel que je trouve assez joli. Et non, […]

Lire plus