Si tu vas à Sao Paulo

C’est bien dommage qu’on prenne toujours l’avion en classe économique : avec un peu plus de place et tout le temps dont on va disposer en l’air ce dimanche, c’est pas un petit interlude qu’on aurait pu caser pendant le vol pour le Brésil, mais carrément un gros opéra de Wagner ! Postescriptoum : terminer […]

Lire plus

Pénurie

On vit des drames terribles des fois, des événements marquants qu’il faut partager afin de se vider l’esprit du désespoir qui nous étreint et nous malaxe la déprime : cette première semaine de tournée à été quasiment vierge d’horreurs moquettesques. J’en suis encore toute choquée. Mais ! Heureusement, heureusement, coup sur coup j’ai croisé un […]

Lire plus

Avec un ciel si clair qu’un nuage s’est perdu

Deux trois batavias en passant par la Hollande avec mes sabots : Je suis bien contente que l’administration du Bureau nous ait une fois de plus mis face à une de ces AGL* dont elle a le secret (Aberration Géographique et Logistique, je vais déposer le logo tellement on est fort avec ce truc, je […]

Lire plus

La daube de Mannheim du dimanche

Mannheim, la ville verte que tu comprends vite aux masses d’eau que tu te prends sur le museau pourquoi elle est si verte. La ville où tu croises tellement de grosses berlines luxueuses et de Carrera rutilantes que le jeu de mots bête qui consiste à dire que tu es en visite dans une Porscherie te […]

Lire plus

20 jours

Jamais je ne suis partie si longtemps avec le bureau depuis 14 ans que j’y traîne mes guêtres, dis donc ! Donc dans mes rêves, je gère super bien le volume du bagage (parce que je sais pas si tu vois mais entre Düsseldorf et Rio, je sens quelques écarts de température). Je commence par […]

Lire plus

J’ai encore rêvé d’elles

J’ai fait un cauchemar plein de limaces (si tu suis un peu, tu sais que c’est le summum de l’horreur à mes yeux) (chacun son Everest, hein). En vrai, je suis perdue sans mon Stravinsky-Soldat, je l’ai laissé hier soir après un deuxième beau spectacle, après tant d »heures de tandem, comme on laisse un amoureux […]

Lire plus

Mayday !

Dans ma tête, ça ressemble un peu à ce superbe bouquet de quoi, d’ailleurs ? Ancolies ? C’est frais, lumineux, glorieux et coloré, c’est la chose que j’ai méritée, je crois, je le sens, en jouant comme une diablesse et en m’éclatant hier soir devant une salle bien pleine, en plus. J’ai l’impression d’avoir vécu un […]

Lire plus