La carte postale de Rio

Je sais, c’est triché : je mets un timbre argentin dessus mais vois tu, j’ai quand même des heures de voyage et un paquet de concerts à gérer au milieu de mon tourisme, et c’est que ça mange du temps ces trucs-là !

Bref, gros coup de bol pour la journée de congé à Rio avant-avant-hier (parce que faut pas croire : le taux d’humidité dans l’air ne s’est pas contenté d’osciller entre 70 et 97% ces derniers jours, c’est qu’on en a pris pas mal sur le museau, de la flotte) : non seulement je n’ai pas oublié de monter là haut mais en plus la vue était dégagée. Donc du haut du Pão de açucar (à prononcer la voix chantante en ondulant du bassin) jusqu’aux pavés-signatures des plages de Copacabana et Ipanema, en passant par les rues un peu plus bohèmes du quartier de Santa Teresa, j’ai (re)vécu une déferlante de clichés clichés.

Mais caramba que c’est bon, quand même (et de toute façon comment veux-tu faire beaucoup mieux en un jour ?).

Avec un peu de bol j’arriverai à causer de l’étonnante Rosario avant de quitter Buenos Aires où nous filons « demain » (il est 2h00) terminer cette tournée fleuve…

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.