La beauté cachée du laid

São Paulo, c’est énorme, plein de gratte-ciels pas toujours très exaltants (ah, les années 70 et 80, quelles sources inépuisables d’abommiffreuses bétonnifications merdiques !) et dans mon souvenir un peu trop lointain et succinct, ça s’arrêtait là. Aujourd’hui, planquée sous ma somptueuse capote en sac poubelle translucide façon Zorro du préservatif cape étanche indispensable achetée en […]

Lire plus