Au plafond

Non, andouille, pas moi – j’ai pas le temps, j’ai bureau – mais l’Araignée. Que je viens de découvrir qu’à l’époque ou je chantais en gloussant qu’elle tombait dans la purée sur l’air du générique du dessin animé, nos amis nippons avaient déjà frappé. Et ben tu sais quoi ? L’Araignée elle sait couper les chats en deux, et pas toi, euh (nananère) !

Sans transition, je m’en vais déchiffrer Madame Butterfly.

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.