Péché capital

Ah, la délicieuse Paresse, celle qui t’étreint avec une force toujours proportionnelle à la quantité de tes obligations matérielles. Celle qui fait que plus tu dois, moins tu veux. Le problème, c’est que dans le club des sept, elle fait partie des vices dont je ne saurai jamais me passer. La solution ? Je n’en vois qu’une envisageable : inviter ses copines Luxure et Gourmandise pour qu’elle se sente moins seule mais bon sang faut pourtant bien que je la fasse cette valise…

La superbe gravure que j’aime d’amour est de Félix Vallotton et je l’ai trouvée .

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.