Hanami qui vous fait du bien

À défaut d’avoir jamais vécu la fête de l’hanami au Japon, j’aurais pu admirer les arbres en fleurs de l’arboretum de Bute Park à Cardiff. Nous français, bêtes qu’on est, je ne comprends pas pourquoi nos villes ne sont pas plus aménagées autour de parcs gigantesques comme celui-là tellement c’est bon pour le moral pour l’Être. […]

Lire plus

Le déclin de l’Empire britannique

Je sais maintenant quel est le fléau qui ruinera la splendeur de la couronne de Madame La Queen. Je ne te parle pas de la bière qui transformait hier la nuit de Cardiff en champ de bataille zigzaguant et titubant (soit tout le monde essaye d’éviter les chiures de mouettes, soit c’est la Brains – oui, […]

Lire plus

L’aveu

Reading, et apparemment sa gare la plus dangereuse du monde (jamais vu des escalators aussi anxiogènes !), le peu que j’en aurais aperçu aujourd’hui explique pourquoi on y encourage les femmes à se saouler, tiens. Vivement le Pays de Galles.

Lire plus

Va, cours, vole

À peine eu le temps de réaliser qu’on était en Irlande, à peine eu le temps de savourer mon premier concert depuis si/trop longtemps, à peine eu le temps de glousser proprement devant les moquettes les plus douloureuses aux yeux que j’avais vues depuis longtemps, que nous voilà déjà sur les terres de la Reine […]

Lire plus

I <3 Japan

(je m’entraîne en anglais, j’ai l’avion pour Dublin dans quelques heures) Ah les Japonais… Qui d’autre serait à la fois tellement capable de cuisiner varié, subtil, moderne, esthétique, goûtu, de provoquer de tels émois de tes cinq sens à table, et de fabriquer ce genre de kawaïerie aussi irrésistible de mignonnerie kitch qu’abominable ? (via) Je viens […]

Lire plus

On aimerait tant que ça ne soit pas une autre daube du dimanche

Mais depuis que j’ai vu la bande annonce de Dark Shadows à l’exposition de la Cinémathèque (là, en revanche, juste vas-y, vite !), je doute très sérieusement… pas toi ? Tim, je t’adore, pardon pardon, mais qui aime bien fouette encore plus fort.

Lire plus

Péché capital

Ah, la délicieuse Paresse, celle qui t’étreint avec une force toujours proportionnelle à la quantité de tes obligations matérielles. Celle qui fait que plus tu dois, moins tu veux. Le problème, c’est que dans le club des sept, elle fait partie des vices dont je ne saurai jamais me passer. La solution ? Je n’en […]

Lire plus

Mon Royaume-Uni pour un cheval !

Voilà, ça se précise, il y a de la tournée dans l’air. Moi, il me reste une journée complète pour faire ma valise (avec un peu de bol, j’arriverai donc à me coucher avant 3h00 du matin dimanche) (j’en vois qui ricanent) mais Marcel, lui, a déjà pris place dans sa chambre d’hôtel. Dublin, Manchester, […]

Lire plus

Quelques grammes de niaiseur dans un monde de brutes

J’ai raté l’anniversaire de Willy hier, je devais avoir la tête ailleurs ; être encore sourde des explosions que le vent d’Autan (dont on dit qu’il rend fou) a contribué à  amener encore plus près de moi ; être complètement obsédée par le chant des sirènes (l’espèce qui a un gyrophare sur la tête, pas celle qui […]

Lire plus