La taupe qui m’aimait

Ah, le bel anti-James Bond que voilà ! J’ai entendu en ricanant un égaré se plaindre en sortant de La taupe de Thomas Alfredson qu’il n’y avait ni poursuites ni effets spéciaux ni agitation. Ah non, c’est certain… j’ai même au tout début un peu craint que ce choix ne convienne pas du tout aux pauvres cinq heures de sommeil que j’avais engrangées la nuit d’avant. Parce que c’est vrai qu’une fois le but du jeu expliqué – 1973 : le MI6, après une mission foireuse en Hongrie, rappelle un agent évincé, Smiley (Gary Oldman) pour essayer de démasquer une taupe soviétique infiltrée dans les plus hautes sphères de l’agence, dite Le Cirque – le propos s’embrouille dans une multitude de noms et un récit non chronologique.

Mais très vite, l’atmosphère aux couleurs aussi  derrickiennes et froides que la guerre du même nom happe complètement. Pas de chichis, pas de sex symboles, pas de sentiments, la partie d’échecs se déroule principalement dans le gris londonien (mais quand on connait un peu Budapest, on apprécie la vérité des quelques scènes tournées là-bas), avec une lenteur et une efficacité assez remarquables. Juste une touche de délire bien britannique (pince sans rire, un poil surréaliste) lors des scènes où on voit la soirée de Noël des services secrets, mais c’est tout. Le reste repose beaucoup sur le jeu magnifique de Gary Oldman, son attitude froide et maîtrisée, son regard perçant et intelligent de serpent tout froid. Et sur une intrigue suffisamment bien fichue et prenante pour ne pas avoir besoin d’artifices.

Honnêtement, je ne m’attendais pas à être séduite à ce point-là, je songeais à ces polars de ma jeunesse avec des mecs en imper moche (un Lino Ventura ou un Michael Caine), ces films de seconde zone des années 80 auxquels je n’accrochais vraiment pas et qu’on m’infligeait lors des soirées télé d’été. Eh bien non, voilà une chasse au talpidae à l’homme palpitante qui m’a accessoirement aussi donné envie de lire du John Le Carré.

Brave petite bête myope !

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.