La taupe qui m’aimait

Ah, le bel anti-James Bond que voilà ! J’ai entendu en ricanant un égaré se plaindre en sortant de La taupe de Thomas Alfredson qu’il n’y avait ni poursuites ni effets spéciaux ni agitation. Ah non, c’est certain… j’ai même au tout début un peu craint que ce choix ne convienne pas du tout aux […]

Lire plus

Onze à la douzaine

Il y a quelque chose comme une éternité, Tambour Major m’a tagué d’un « c’est toi le chat » qui court un peu partout dans mes lectures, excellent prétexte pour déclarer que s’y colle qui veut, qu’il/elle ne sera récompensé d’aucun roudoudou (oui, je sais c’est l’arnaque) mais et qu’il/elle gagnera un lien et ma très grande considération, promis juré. […]

Lire plus