Mambo !

Tant qu’à devoir m’extirper de sous la couette à une heure aussi abomiffreuse… tant qu’à devoir dès potron-félin me peindre le museau en mode concert, et chanter devant mon miroir où vient d’apparaître un raton laveur tout flou et tout cerné :

I feel pretty,
Oh so pretty (…)
That I hardly can believe I’m real

(si si, je te jure, je chante ça tous les jours en enlevant mes bigoudis).

Oui, tant qu’à faire, j’aurais préféré jouer pour les deux concerts du jour une œuvre qui me donne plus envie de bouger mes fesses que de les serrer. Mais j’ai bien peur que si je crie « Mambo ! » entre l’olive et l’anchois au milieu de ma musique de répondeur téléphonique des Quatre Saisons de Vivaldi, ça s’entende. Bernstein, mon Lenny, aujourd’hui tu me manques.

3 commentaires sur « Mambo ! »

  1. Ah mais George Chakiris quoi !!! (on notera que Natalie-Maria n’apparait pas dans les scènes de bal, normal la danse c’était pas forcément pour ça qu’elle a été embauchée dans le film).

    J'aime

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.