Mambo !

Tant qu’à devoir m’extirper de sous la couette à une heure aussi abomiffreuse… tant qu’à devoir dès potron-félin me peindre le museau en mode concert, et chanter devant mon miroir où vient d’apparaître un raton laveur tout flou et tout cerné : I feel pretty, Oh so pretty (…) That I hardly can believe I’m […]

Lire plus