Inspiration, respiration

L’inspiration, en ce moment je n’en ai pas beaucoup : je marche comme un fantôme entre chez moi et le bureau, je fais l’aller et retour deux fois par jour, ce qui représente 10 minutes en tout et pour tout (et encore je compte large). Comment veux-tu ? Donc pour ce jour je me contenterai de spéculer sur celle des autres. D’un autre, plutôt. Dis moi, monsieur Stanley, tu connaissais forcément Diane Arbus, non ? (c’est un constat, pas une critique, ni un procès de mauvaises intentions, et là je pense aux mésaventures de La Voyelle)

Diane Arbus, Jumelles identiques, Roselle, New Jersey, 1967

Stanley Kubrick, The Shining,1980

(oui, tu n’est pas en état d’ébriété, l’image bouge, c’est normal)

Les références ne m’ont pas parues évidentes que sur cette image-là, c’est pour ça que je me permets ce truisme (grouîk). En tout cas, l’expo consacrée à la photographe au Jeu de Paume à Paris vaut le détour, vraiment.

Sinon, rien à voir mais tu sais quoi ? La respiration, la vraie pause c’est pour bientôt, dans deux jours. Eh ben, si je puis me permettre, j’exulte. Et puis j’y retourne, hop.

8 commentaires sur « Inspiration, respiration »

  1. Bah elles m’ont foutu la trouille tes jumelles qui bougent alors que c’est une photo. Surtout que j’ai vu le film il y 30 ans et que je n’en suis pas encore bien remise.

    J'aime

  2. Dans les (nombreux) (trop nombreux) livres à propos/de/sur/tournant autour de ce cher Stanley, en général tu trouves plein, plein, plein, plein de références de toutes sortes. Musicales, photographiques, architecturale, théâtrales, etc.
    Il était grand amateur de photographie, par exemple… Enfin, j’dis ça, tu vois comment.

    J'aime

    1. Oui, j’imagine bien que je ne découvre pas ça en premier 🙂
      Mais j’ai le catalogue de l’expo sous mon nez tous les matins, là, je revois les photos de la bourgeoisie new-yorkaise avec des masques aussi… c’était vraiment criant !

      J'aime

  3. Moi ? Absolument pas. Il y a juste 2 jours que je n’arrive pas à bloguer parce que je n’ai pas de nom, je ne suis absolument pas tendue ni stressée vis à vis de cette situation, je ne me découvre aucune dépendance au blogging. Non, je t’assure, tout va très bien…

    J'aime

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.