La chatte sur un toit brûlant

Elle me nargue, elle est à la fois hautaine, farouche et froussarde. Je n’arrive à l’approcher qu’en présence de sa maîtresse et pourtant ce petit concentré tout frêle de douceur grise et de grâce furtive appelle mes mains comme un aimant. Peine perdue…

Les faits sont donc là : je suis condamnée à la regarder se baigner de soleil sur le toit. La minette des voisins, je n’ai jamais su son nom. Mais je pense qu’elle devrait s’appeler Frustration.

4 commentaires sur « La chatte sur un toit brûlant »

  1. Je te l’échange volontiers contre le chat de notre voisin bourguignon qui entre partout, se frotte partout, revient 10 s après qu’on l’ait chassé et semble prendre un malin plaisir à effrayer la Crapouille dans ses jeux champêtres… 😉

    J'aime

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.