Le rouge dans le noir

Silence, on joue !

La maison Naïve nous aime, et ça c’est vraiment tant mieux parce qu’elle revient vers nous régulièrement pour nous mettre en boîte. Cette semaine donc, c’est le retour des séances d’enregistrement, et quand tu auras lu ce petit flashback tu comprendras aisément que je redoute comme la peste les sept séances qui nous attendent.

En vue de cette semaine je travaille mon zen et mon détachement depuis deux jours. Pour penser à autre chose j’ai même décidé de me faire des courbatures en faisant 90 secondes de gainage abdominal. Deux fois. Étant donné ma musculature intensément fondante je suis donc non seulement courbaturée, mais , j’ai été si choquée de cet effort intense qu’en titubant de fatigue j’ai réussi à m’assommer sous une porte de placard. Mission accomplie : j’ai maintenant une très jolie bosse bleue avec point d’impact écarlate qui me permet de souffrir d’autre chose que de pétage de durite pour au moins deux jours.

Des fois, ça a du bon d’être une gourdinde !

4 commentaires sur « Le rouge dans le noir »

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.