Just What I needed

Bonpourtonpoil ne fait pas que m’envoyer (avec Mlle Cassis) des cartes postales cochonnes, il vient aussi via Twitter de transformer ma sortie de sieste post-ménagère de moins de 40 ans (ouais, j’en profite encore un tout petit peu) en vrai réveil.

C’est vrai que les Strokes avaient besoin d’un bon petit coup de pied aux fesses coup de « vieux » pour retrouver un peu d’intérêt (Jarvis Cocker, épouse-moi)… et moi d’un bon petit coup de rock pour retourner bosser mon Stravinsky. Just What I needed !

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.