Dans la peau de Jean-Sébastien Gounod

Une dose d’enthousiasme souriant, histoire d’oublier que mes fesses viennent de se poser pour 8 heures (et pas plus j’espère… SNCF, si tu m’entends…) de train-bus-train ? C’est parti.
Le premier ingrédient : la seule idée de me retrouver à gambader en montagne savoyarde pour deux semaines. Vaches, marmottes, framboises, cèpes et crozets, surtout ne vous planquez pas, j’arrive ! Le deuxième ? Parmi le fatras d’émotions provoquées par le mariage de mercredi il y a eu la découverte d’un endroit de perdition pour les papilles.

20110812-105256.jpg

C’est vers Toulouse, ça s’appelle Ô Saveurs et outre le plaisir visuel présent à chaque assiette, celui des sens y est assez exceptionnel. Je ne pleure pas l’orgasme buccal le kilo que j’en ai ramené, surtout quand je regarde mon sandwich du jour…
Et puis mon dernier youpi pour finir (transition pourrie #2, mais je me grouille pour ne pas tuer toute ma batterie, pardon pardon), un autre mariage, mais à quatre celui-là : quand John rencontre Igudesman, Joo, Jean-Seb et Gounod, c’est pas mal délicieux aussi. Enjoy, moi je retourne brûler un cierge aux dieux du rail.

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.