Bacalhau

La morue que je suis est partie recharger ses batteries en sel au fond d’un bien beau golfe (le Morbihan, de Mor : je suis arrivée dans un état proche du décès, et Bihan : non, Samuel n’habite pas ici).

Les amis, le nez dehors et le sport (j’ai fait 30 minutes de vélo et j’ai failli avoir un accident) font que je n’ai malheureusement pas de temps à moi pour aller lire ou commenter ailleurs. J’avoue que ça me manque un peu beaucoup, mais je ne peux pas tout faire : jouer au loup, préparer l’apéro, faire le guignol et assurer la même présence virtuelle que d’habitude. M’est avis que le monde s’en remettra.

Et puis je fais le plein de nourriture spirituelle entre deux algues à coup de magazines crétins qui me proposent par exemple de tester mon Quotient Intellectuel Fashion (cherchez l’intrus), tout ça parce qu’il y a des t-shirts gratuits dedans. Mon rayon connerie fonctionne à pleins tubes, et la corne de mes doigts a déjà ramolli : je crois bien que ça doit être ça qu’on appelle des vacances. Perdue quelque part entre terre et mer, avec si peu de choses qui me rappellent mon quotidien ordinaire, nageant entre deux eaux, l’une plus vive que l’autre… c’est un autre monde, je l’aime, je le respire, je suis devenue son éponge. En bref, je suis bien.

Une fenêtre sur la mer pour la route ?

Tendrement vôtre, sincerly yours et surtout à très bientôt.

4 commentaires sur « Bacalhau »

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.