La daube du dimanche, c’est moi.

Je sais, c’est très prétentieux comme affirmation, mais rassurez-vous : je vous laisse Madame Bovary et surtout Loulou. Eh oui, aujourd’hui, je vaux zéro, pas un clou. Je me sens comme une sous-bouse. Pas juste déprimée et lassée de la papille parce que mon côlon refuse que j’avale autre chose que du jambon-pâtes-compote-biscotte sous peine […]

Lire plus