Overdose provisoire

Quand je lis ça et que j’entends la musique qui va avec, je regrette d’être dans une de ces périodes-là.

Un de ces moments où après 5h de musique collective dégageant environ 68962 décibels et demandant une concentration à en fabriquer des rides à la pelle, je dois rentrer et travailler encore un peu pour m’en sortir. Une de ces jours où il n’y a plus de place dans ma tête ni dans mon plaisir pour la moindre note parce que tout ce que je veux c’est du SILENCE (ouais, pour la peine, je le crie).

Ça peut pas durer ! (je suis frustrée)

Yellowbirds, The Rest Of My Life

9 commentaires sur « Overdose provisoire »

    1. Mais non, il ne faut pas confondre 5h de répétition et une répétition de 5h (on n’est pas des veaux, quand même :-))
      5h c’est lourd, c’est pire quand c’est 6. Là le problème vient surtout de l’intensité de l’œuvre, en fait : ça pompe complètement.

      J'aime

  1. Ah ouais c’est bien (Yellowbird). Et qui est l’infâme compositeur qui pourrit la vie d’une pourtant si dévouée et passionnée violoniste? Mahler, avec ou sans jeu de mots?

    J'aime

    1. Il me pourrit la vie parce que je ne demande que ça, hein 🙂 . Oui, c’est bien Gustav le coupable, ça doit être pour ça que ne saurai jamais me passer de lui…

      J'aime

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.