A pumpkin is born

En vrac, je dirais que voilà bien longtemps que je n’avais vu Paris aussi gris et mou. Est-ce parce que pour la première fois en… ouh… (6 ou 7 ans ?) je ne ferai pas qu’y passer en courant d’air ? Est-ce parce que mon corps et ma tête crient « vacances ! » si fort que je n’entends que le cri de la langouste sur la plage à l’ombre des cocotiers (J-11) ?

Je n’ai rien prévu de voir ou de visiter, pas encore, et ça me ressemble peu. J’ai rien à faire, chais pas quoi faire, et je bouge moins vite qu’un paresseux qui sieste. Alors si, je suis installée dans mon studio aux Citadines. J’ai pris grand plaisir à faire mon nid : il est si rare de bouger pour l’orchestre sans la perspective de devoir remballer chaque jour la valise maudite pour changer d’hôtel ! Du  coup, je me sens un peu paisible, méditative et casanière, comme le félin familial si joliment saisi par môman…

(oui, quand on ne peut pas emmener sa déco et que c’est dommage, on se rappelle des choses qu’on aime…)

La grande amatrice de moquettes improbables que je suis est un peu déçue par le revêtement du sol : ce n’est pas ici que mes pieds fouleront un monument de kitscherie. En revanche ce sont mes fesses qui sont gâtées, mais je ne l’ai découvert que ce matin en repliant le canapé-lit (car tout comme le carrosse de Cendrillon, le jour mon lit redevient citrouille).

Gros plan sur le tissu (Valérie Damidot n’a qu’à bien se tenir) : a style is born !

Si ce truc ne finit pas par me dissuader de glander, on saura que je suis vraiment incurable…

15 commentaires sur « A pumpkin is born »

  1. Tu sais, je suis terriblement dépitée de ne pas être là. Franchement. Je t’aurais emmenée par monts et par vaux, même si tu connais déjà, le faire et le voir ensemble, aller manger cette tarte au citron gigantesque, boire un thé enfin ensemble, aller farfouiller dans les livres, les partitions, écouter le bruit de Paris. Là, je regrette vraiment de ne pas y être pour glander avec toi. Parler tatouages et vernis à ongles aussi…

    J'aime

      1. Mouahah ! Vouiiii… je pensais à « faire Paris par monts et par vaux », mais mon esprit elliptique s’est joué de moi, hihihi !
        Je vois ce que tu veux dire. Un peu de brouillard, mais ça s’estompe… 🙂

        J'aime

  2. Concernant la damidoterie, je pense que tu pourrais être tout de même heureuse : le tableau n’est pas dans les tons orange/crème. Tu as de la chance, un peu de bleu floral… 🙂

    J'aime

    1. Non, oublie : j’aime pas quand il y a « Cuisine » écrit sur ma cuisine et « fauteuil » écrit sur mon fauteuil, donc je ne suis pas sûre que mon style trouverait un écho 🙂

      J'aime

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.