Frère chimique

Ode à l’acétone

J’aime l’acétone parce que ça va plus vite pour dissoudre le gras incrusté qui est derrière ma cuisinière. Que c’est drogue et poison mais que mes coudes sont très mauvais pour produire de l’huile. Que au départ, la gazinière, je l’ai  juste bougée pour changer mon tuyau de gaz. Mais qu’en fait elle risque fort de se payer un aller simple au cimetière parce que l’embout il était tout corrodé, que j’ai eu la clef à mollette un peu lourde , que le machin a fait « crouiiic » ; et que maintenant je pense qu’en plus de voir des renards avec moi à cause de la drogue il n’est plus étanche. Que j’ai peur d’exploser, que je dois fissa racheter un machin et que je me dis que pour ce prix là, j’aurais pu m’offrir au moins 5 bikinis à me mettre sur les fesses en Martinique. Ou ramener deux tonneaux de Ti-Punch. Et donc que ça m’agace au plus au point.

Sur ce j’y vais : je change de banque, et je vais leur expliquer que je suis une cliente sérieuse et crédible, bien que de moins en moins solvable.

2 commentaires sur « Frère chimique »

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.