Des fils et des pattes

L’ostéopathe, le roi du crac-crac, est salement énergivore.

Donc plutôt que de tourner en rond comme une drosophile ou d’entamer avec peu de résultats des activités chronophages, je file sous la couette recharger les batteries : demain je serai la plus belle pour battre le pavé. J’ai même la flemme d’être mélomane, donc toute suggestion de bande originale pour fin de soirée hypnotique mais souriante est bienvenue. Vous serez aimable de déposer votre vinyle devant cette porte, mais sur la pointe des pattes de velours, merci.

L’univers n’est qu’amour, baignoire et bras de Morphée. Adieu.

5 commentaires sur « Des fils et des pattes »

      1. Ben quoi, tu voulais du zzzz !
        Je te conseille cet album avec un myorelaxant ! Tu as l’impression de nager dans le fromage blanc ! Yodleeeeiiiii mais en tout mou et en tout moelleux.
        Un fondant au chocolat avec un coeur tiède !

        J'aime

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.