Train d’enfer

C’est la course : bagage diabolique bouclé, décollage pour la gare imminent. N’étant pas certaine de trouver à Lutèce un réseau à moins de 40 000 brouzoufs la seconde de connexion, je puis-je oser vous demander d’éteindre les lumières de passer l’aspirateur et de faire les courses pour quelques jours ? Vous seriez fort urbains, […]

Lire plus