Variation en dodo majeur

Tout, tout, tout, vous saurez tout sur le dodo.

Non non, on a dit le dodo, le Raphus Cucullatus, quoi.

On pense toujours que tout a été dit sur cette brave bestiole, comment il  a vécu, comment il est mort ( ça vous a plus hein, vous en demandez encore ), de quoi il se nourrissait, et même à quoi pouvait bien ressembler la bête cuite façon méchoui. Personne ne saura nous dire si la chair de ce cousin du pigeon était tendre, mais une seule chose est sûre : elle était faible.

En effet, les spécialistes le disent : le dodo, bien que d’un naturel rêveur et naïf, abusait facilement des confidences sur l’oreiller. Car oui, malgré son apparence dodue, un peu biscornue et pas forcément très sexy, le volatile était un chaud lapin. Conscient de son potentiel séduction à peu près aussi élevé que celui de ses copains les lamantins, les lottes, les tapirs ou les ornithorynques, le Dronte de Maurice savait déployer des trésors de créativité pour séduire. Et la proximité de l’Inde allait lui fournir une lumineuse idée d’art à explorer, à perfectionner et à maîtriser. À force de trottiner au ras du sol sur leurs pattes mi-courtes, de boire des lassi et de se goinfrer de ladoo, les dodos décidèrent que leur nom lui-même était un signe du destin et se lancèrent à corps perdu dans la musique, ainsi que dans la danse qui allait avec. Oui, un beau soir, sur la plage face à l’Océan Indien, les mâles et les femelles de l’espèce mauricienne firent le serment que le chant et la danse deviendraient leurs armes fatales de séduction.

Les archéo-ornithologues sont formels : les deux sexes excellaient dans les deux disciplines, atteignant de telles extases lors des parades que ça les rendait d’humeur torride. Bon, on sait aussi que les bestiaux ne crachaient pas sur une certaine boisson à base de brisures de cannes à sucre macérées et fermentées : elle les aidait à se délier le bec et à pousser les plus belles mélopées. C’est ainsi que nombreux œufs furent conçus, à l’abri des palmiers et des palétuviers, dans l’ivresse, la musique et les volées de plumes.

Non, ce ne sont pas des élucubrations. D’ailleurs,  Lewis Carroll et Pauline Carton furent parmi les premiers à nous rappeler l’irrésistible attirance du dodo pour l’activité physique.

Le meilleur témoin des rituels de séduction de l’oiseau reste le cinéma indien : on y trouve régulièrement des retranscriptions complètes de parades amoureuses. Par exemple, ci-dessous, le mâle ( Shahruckh Khan dans le rôle du dodo principal ) présente son futur nid à la femelle. Il s’est entouré de ses amis pour rendre l’endroit attirant. Il va même jusqu’à braver le code de la route du rut et à faire le couillon sur le toit d’un bus pour lui vanter les mérites de sa tanière, et lui promet des plumes de toutes les couleurs ainsi que du blé à perte de vue. Un classique, donc.


Les vidéos Vodpod ne sont plus disponibles.


Quant à la danse d’apparat de la dodeline ( ici, Rani Mukherjee ), elle est ici spécialement somptueuse : la belle caquète un peu avant de se parer de voiles, de maquillage de fête, et de danser. En revanche, sa prestation nous apprend que quand on en fait des caisses, on n’est jamais certaine du résultat, et qu’on peut perdre son cœur de pirate pigeon dans la bataille.

Tout ceci nous apprend aussi que nos comportements amoureux sont terriblement influencés par les meurs volatiles d’un oiseau empaillé. Ce genre de nouvelle pouvant provoquer des rêves étranges, je vous souhaite une très belle nuit. En dansant.


Les vidéos Vodpod ne sont plus disponibles.


Voilà, cette conférence sur les ébats nocturnes des animaux disparus vous était proposée par Chouyo. Elle aura nécessité la vision des deux Bollywood en 3 jours, à savoir le bien mélo mais engagé Veer Zaara, et une très improbable mais hilarante version exotique d’une nouvelle de Dostoïevsky nommée Saawariya. Je vous jure que ça laisse des traces… et quelques larmes de rire sincère. Un jour on m’expliquera pourquoi, dans la même chanson, on doit absolument montrer du colza, les pyramides, l’Autriche et les ruines d’une abbaye irlandaise. Pas pour que ça change, mais juste pour essayer de comprendre…


13 commentaires sur « Variation en dodo majeur »

  1. Hé bah ! J’ai noté tellement de termes inconnus de moi, que je vais devoir accéder à Saint Wikipédia de suite ! Et j’adore la musique indienne, il y en avait parfois chez mes parents, ce gout m’est resté !
    Très belle participation ! Bravo 🙂

    J'aime

  2. Le gruyère est mon fromage préféré, pas seulement parce que c’est le meilleur du monde, sisi, mais aussi parce que dans son village natal, une fois sur deux, on tombe sur une équipe bollywoodienne qui tourne et que c’est hilarant.

    Faudra que je t’y emmène un jour.

    J'aime

    1. Tu veux me tuer ? tu sais que
      1- je suis fromageovore
      2- je rêve de voir un tournage indien, voire d’y participer en tant que figurante (hilare) depuis des années.
      Oh oui, emmène moi !

      J'aime

  3. L’esprit du Dodo est toujours présent par ici.

    Amène-ton violon un jour et on bollywoodera on the beach (de préférence le 14 avril, au nouvel an Tamoul)

    PS : dans la phrase qui précède, je précise pour les mal-élevés, qu’il n’y a aucune concheceté.

    Bojmascareignesmoï

    J'aime

  4. Et j’imagine que ce rabat-joie n’aime pas non plus l’eau salée !

    Ma pov’dame, comment-est-ce-que vous avez choisi vot’compagnon ? A la loterie des damnées ?

    Bojwelcomemoï

    J'aime

  5. Alors ça… Alors ça ! Je ne m’attendais pas en un billet à avoir enfin le dévoilement de la parade dodoesque et l’explication définitive de ce qu’est Bollywood, mouahahahahahahahah !

    J’adore !

    J'aime

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.