Mollusque à la sauce Garam Masala

Le corps mou se réveille et sa coquille s’entrouvre.

Lentement mais sûrement, son potentiel d’énergie remonte. L’envie de se dandiner en musique lui revient aussi. Aujourd’hui, l’idée, c’est de reprendre une activité musculaire et musicale individuelle avant le retour  très prochain vers le troupeau. Alors, pour la circulation des énergies, l’animal commence donc par un éveil des cervicales assez tonique, suivi d’un échauffement des hanches. Sans oublier de garder les jambes fléchies et souples, et de faire fonctionner les bras et l’articulation des épaules. C’est amusant comme ça lui rappelle une scène d’un Bollywood jamais achevé ( Dil Se ) et enregistré sur VHS, donc perdu à jamais dans les limbes du progrès technique… En voiture ! ( cette vidéo est totalement désapprouvée par le règlement de la SNCF )



Une fois mijotée dans les épices, en général, la bête est complètement visible et les muscles de sa protection calcaire sont bien assouplis. Pas besoin d’avoir un œil de zoologiste ou de cuisinier exotique pour affirmer que l’animal sourit tout grand.

8 commentaires sur « Mollusque à la sauce Garam Masala »

Un commentaire ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.